Les talibans appellent la Chine « amie » et promettent de ne pas accepter les militants ouïghours en Afghanistan : rapport | Nouvelles du monde

Les talibans ont déclaré que le groupe considère la Chine comme un “ami” de l’Afghanistan et espère que les investissements chinois permettront de reconstruire le pays déchiré par la guerre, selon un article de presse. Le porte-parole des talibans, Suhail Shaheen, a déclaré au South China Morning Post que le groupe contrôle 85 % du territoire afghan et garantirait la sécurité des investisseurs et des travailleurs chinois.

Les talibans ont réalisé des gains territoriaux rapides en Afghanistan lors du retrait définitif des troupes américaines, menaçant les progrès du pays au cours des deux dernières décennies, notamment sur les questions sociales. Au cours de l’entretien, Shaheen aurait également assuré à la Chine qu’elle n’accepterait aucun militant ouïghour de la province du Xinjiang.

Les commentaires sont venus lorsque la Chine craignait que l’Afghanistan ne devienne un centre pour le Mouvement islamique du Turkestan oriental (ETIM), une organisation séparatiste qui mène un soulèvement au Xinjiang. La Chine a vivement critiqué la décision américaine de retirer ses troupes sans stabiliser le processus de paix en Afghanistan. Cette semaine, Pékin a évacué 210 ressortissants chinois d’Afghanistan sur un vol charter.

Alors que les talibans ont des liens étroits avec le Pakistan, Pékin et Islamabad sont tous deux menacés par des groupes islamiques militants qui faisaient partie d’al-Qaïda et des talibans. Plus tôt cette semaine, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré que Pékin et Islamabad doivent défendre conjointement la paix régionale alors que la question afghane affecte les deux pays. La Chine a appelé son proche allié le Pakistan à intensifier sa coopération pour contenir les risques pour la sécurité dans ce pays déchiré par la guerre après le retrait des forces étrangères.

Shaheen a déclaré que les talibans empêcheraient également al-Qaïda ou d’autres groupes terroristes d’opérer là-bas, a rapporté SCMP. “Nous sommes allés plusieurs fois en Chine et entretenons de bonnes relations avec eux”, a déclaré le SCMP citant Shaheen. “Si (les Chinois) ont des investissements, nous les garderons bien sûr en sécurité.”

La Chine vise des investissements majeurs en Afghanistan, car le pays possède les plus grandes réserves inexploitées au monde de cuivre, charbon, fer, gaz, cobalt, mercure, or, lithium et thorium évalués à plus de 1 000 milliards de dollars. En 2011, la China National Petroleum Corporation (CNPC) a reçu une offre de 400 millions de dollars pour le forage de trois champs pétroliers contenant environ 87 millions de barils de pétrole pendant 25 ans.

Bouton retour en haut de la page