Le pape va bien après une chirurgie intestinale, selon le Vatican | Nouvelles du monde

Le pape François se porte bien après une opération intestinale, a annoncé dimanche le Vatican après que le pape de 84 ans a été hospitalisé pour la première fois depuis son élection en 2013.

Le porte-parole Matteo Bruni a déclaré dans un communiqué que le pape “avait bien réagi à l’opération”, qui a été réalisée sous anesthésie générale et dont le Vatican avait précédemment déclaré qu’elle était planifiée et non causée par une urgence.

Il n’a pas donné plus de détails sur l’opération ou sa durée, ni a-t-il précisé combien de temps le pape resterait à l’hôpital Gemelli de Rome.

Le pape est entré à l’hôpital en début d’après-midi dimanche et la déclaration a été faite juste avant minuit, heure de Rome.

Francis a subi une intervention chirurgicale pour une sténose symptomatique du diverticule du gros intestin, une condition dans laquelle des poches en forme de sac dépassent et rétrécissent la couche musculaire du gros intestin. L’opération a été réalisée par une équipe de 10 médecins.

En plus de causer de la douleur, la maladie peut entraîner des gaz, une inflammation et des difficultés à aller à la selle. Il est plus susceptible d’affecter les personnes âgées.

Le pape semblait être en excellente santé quelques heures plus tôt lorsqu’il avait donné sa bénédiction dominicale à des milliers de personnes sur la place Saint-Pierre et avait annoncé un voyage en Slovaquie et à Budapest pour septembre.

Le tentaculaire hôpital Gemelli géré par des catholiques et la faculté de médecine du nord de Rome traitent traditionnellement les papes et une partie du 10e étage leur est en permanence réservée.

Comme chaque mois de juillet, François avait déjà suspendu toutes ses audiences générales et privées pour le mois. L’opération semblait coïncider avec une époque où il n’avait qu’une seule obligation publique – sa bénédiction dominicale sur la place Saint-Pierre.

Contrairement à ses prédécesseurs, il est resté au Vatican et n’a jamais utilisé le vaste domaine d’été papal dans les collines d’Alban au sud de Rome.

Francis est parfois essoufflé car, jeune homme dans son Argentine natale, une partie de ses poumons a été prélevée suite à une maladie.

Il souffre également de sciatique, qui provoque des douleurs qui irradient du bas du dos le long du nerf sciatique jusqu’aux jambes.

La condition pour laquelle il suit régulièrement une thérapie physique l’a forcé à manquer plusieurs événements plus tôt cette année et lui a parfois causé des difficultés à marcher.

L’année dernière, un rhume sévère l’a empêché de participer à une retraite de jeûne d’une semaine avec des assistants supérieurs au sud de Rome.

En 2014, un an après son élection comme pape, François a dû annuler plusieurs engagements en raison de prétendus problèmes d’estomac.

Bouton retour en haut de la page